Tout savoir sur l’airbag moto

Publié par Guillaume le 2 septembre 2015 dans Conseils

Encore peu répandu, l’airbag moto connaît un succès grandissant depuis quelques années. La raison ? Cet équipement de protection individuelle s’avère très efficace en cas de chute ou de collision, en absorbant les chocs au niveau du thorax, de l’abdomen et de la colonne vertébrale.

 

Airbag moto : kesako ?

Blouson et gants en cuir pour moto

 

L’airbag moto se présente sous la forme d’un gilet ou d’un blouson, qui ressemble à s’y méprendre à un vêtement classique de motard. Principale différence : ce vêtement intègre un coussin gonflable (l’airbag), un déclencheur ainsi qu’une cartouche de gaz sous pression. En cas de collision ou de chute, le système airbag déclenche le gonflement de l’ensemble, ce qui permet de maintenir aligné l’axe tête / cou / tronc. En d’autres termes, l’airbag moto évite les mouvements d’hyper flexion ou d’hyper extension de la tête (coup du lapin).

 

Par ailleurs, contrairement à un équipement de protection traditionnel, ce mécanisme protège les zones vitales du corps : colonne vertébrale, vertèbres cervicales, cage thoracique, abdomen et coccyx. Cet amorti des chocs, beaucoup plus efficace qu’une protection dorsale, diminue d’autant les risques de traumatismes liés à l’impact, ainsi que les lésions et les blessures internes pouvant toucher les organes vitaux. Une nécessité, alors que les accidents mortels sont à 50% consécutifs à un choc sur le thorax, la colonne ou l’abdomen. Ce qui ne doit nullement dispenser de porter un casque : les 50% restants des accidents mortel le sont suite à un choc sur la tête.

 

Airbag moto : filaire ou radiocommandé

 

A l’heure actuelle, on distingue 2 systèmes d’airbag mot : le premier utilise un câble relié à la moto (filaire), tandis que repose sur la technologie sans fil (radio commandé).

 

L’airbag filaire est, comme son nom l’indique, un blouson ou un gilet relié à la moto par un câble. Dès l’éjection du conducteur du deux-roues, la tension exercée sur le câble déclenche donc le gonflement du coussin de sécurité. Tout l’enjeu réside dans le réglage de la tension du câble, pour un déclenchement de l’airbag moto dès l’impact.

 

L’airbag radiocommandé fonctionne sur le même principe, à la différence près que le blouson ou gilet se trouve relié à la moto par onde radio. L’airbag est ainsi équipé d’un capteur électronique qui déclenche le gonflage du coussin d’air, dès que la moto détecte une situation d’accident. Cette détection repose sur 3 capteurs : le premier sur la fourche pour détecter les chocs, un second sur le cadre de la moto pour détecter les pertes de contrôle, et un troisième sur le guidon pour vérifier que le système fonctionne.

 

Airbag et assurance moto

 

Pour le ministère français de l’intérieur : « L’airbag moto est le casque du XXIème siècle ». Une position qui se traduit par la généralisation du dispositif aux 4500 motards de la Gendarmerie nationale, et bientôt à leurs 2500 collègues de la Police nationale. De quoi laisser envisager une future obligation de l’airbag pour tous les conducteurs de deux-roues, voire même une baisse des primes d’assurance moto associées au port de cet équipement.

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *